AccueilAujourd'huiAppel à idées

Appel à idées

Un lieu, une histoire, un avenir…Ce lieu a vu naître la ville, la ville d’Auxerre…Si la rivière, si l’Yonne pouvait parler, que d’histoires à raconter depuis que l’eau coule dans son lit !

Un lieu chargé d'histoire

Ce lieu a traversé les époques. Il a assisté à des combats entre les hommes. Il a été le témoin de transformations spectaculaires, de la construction de chefs d’œuvres architecturaux à la démolition des remparts et à la plantatiLes platanes du quai de la Républiqueon des arbres d’alignements au XIXème siècle.

Aujourd’hui, à l’aube du 21ème siècle, nous avons la lourde responsabilité d’écrire une nouvelle page de l’histoire formidable de cette rivière source de vie.

Si ce lieu a toujours connu l’activité d’échange et de commerce, si cette rivière a toujours été jusqu’au début du 20ème siècle une voie de transport de marchandises, depuis une soixantaine d’années la ville qui lui doit la vie l’a pratiquement abandonnée, elle lui a tourné le dos lui laissant la voiture pour compagnie et une activité de tourisme fluvial récemment installée.

Pour écrire cette nouvelle page d’histoire, nous devons nous fixer comme objectif prioritaire de réconcilier la ville et sa rivière, de les réunir de manière à ce qu’elles ne fassent qu’une se nourrissant l’une de l’autre. Cette rivière doit retrouver sa place, son destin, son rôle.

Elle doit contribuer à réunir les deux rives au delà des ponts, elle doit redevenir le lieu privilégié de la respiration de la ville. Elle doit redevenir la colonne vertébrale de la vie urbaine. Tout dans son environnement existe pour cela.

"L’enjeu est immense, mais quel beau défi !"

DVue aérienne des quais’abord un magnifique panorama historique, flamboyant, avec cette cathédrale s’élevant vers le ciel par cette architecture gothique resplendissante, avec cet abbaye Saint Germain dont le rayonnement est allé si loin, avec cette église Saint-Pierre qui étonne par la splendeur de sa façade occidentale, avec cette tour de l’horloge qui montre de sa pointe l’astre solaire à son zénith !

Et puis cette eau, source de vie trop souvent empoisonnée par l’activité humaine et si précieuse aujourd’hui. Cette eau sans laquelle rien ne vit et tout meurt. Là aussi la magie opère. La ville peut s’y mirer chaque jour, le pêcheur peut encore y trouver de quoi se faire plaisir, le marcheur peut y admirer le vol des hérons cendrés, le marin d’eau douce peut y voyager.

Enfin ce décor urbain, longtemps caché par des remparts aujourLes platanes de la rive gauched’hui disparus, caché encore en partie par les arbres d’alignement plantés au 19° siècle, donne à cet espace des limites et un socle d’architectures variées faites de pierres et de bois, tourné vers la rivière.

La voiture du 20° siècle a envahi l’espace, le port, installé rive droite au 19° siècle se lamente tous les jours d’être mal installé et peu accueillant, la rive droite donne le sentiment de ne pas vouloir regarder la rive gauche et inversement.
Pour redonner à l’Yonne le goût à la vie, il faut lui redonner de la lumière et de l’air, de la fraîcheur et de la pureté, du sang neuf et de la musique. L’enjeu est immense, mais quel beau défi !

Une consultation, un appel à idées, un projet partagé…

L’aménagement des quais prévu dans le plan de mandat 2008-2014, est une opération importante qui engage la vie et l’image de la cité pour les décennies à venir. Toutes les dispositions doivent donc être prises pour s’assurer que le projet devienne, aux yeux de tous, un atout majeur de l’attractivité d’Auxerre.

La première phase du projet

La première phase du projet, qui s’échelonnera jusqu'en décembre 2009, consistera à libérer les imaginations par une large consultation auprès de la population, un appel à idées préalable au projet.

L’imagination et son cortège de réflexions les plus diverses et les plus ouvertes, vont donc être sollicitées : penser l’usage des quais, rive droite et rive gauche, entre le pont Paul-Bert et le pont Jean-Moreau, à quelle fins ? Autrement dit, pourquoi faire ?

Auxerre, vue des quais, constitue un des plus beaux panoramas urbains de France.
Comment le valoriser par un aménagement à hauteur de la qualité du site ?
Par quel aménagement, la rivière qui coupe la Ville en deux, peut-elle redevenir le centre de l’union des auxerrois ? Comment la ville d’Auxerre du XXIème siècle, tournée vers sa rivière, peut-elle alors imaginer les quais tel un écrin protégeant son art de vivre ?

Une large consultation

Notre volonté est d’interpeller tous les auxerrois et de les appeler à réfléchir, individuellement et /ou au travers des organisations qui les représentent ou dans lesquelles ils se regroupent : les conseils de quartiers, les associations de toute nature (de commerçants, culturelles, sportives, …), les groupes d’intérêt économique (chambre de commerce, des métiers, vignerons,…), des personnalités spécifiques (artistes, créateurs, historiens, urbanistes …), seront également appelés à contribuer.

Ce parti pris se justifie par notre volonté de voir s’instaurer un large débat citoyen, responsable, documenté, ouvert, contradictoire… car la confrontation des idées dans ce domaine a des vertus qui concourent à la réussite partagée du projet.
C’est aussi le meilleur moyen de connaître les attentes des uns et des autres, de les évaluer et de n’oublier personne.

Michel Morineau, adjoint au maire chargé de l’urbanisme