AccueilAujourd'huiEspaces verts

Espaces verts

Le site concerné par l’étude s’inscrit dans une succession d’espaces naturels aménagés ou non le long de l’Yonne. Dans sa traversée d’Auxerre, du sud au nord dans le sens du courant, la rivière est bordée tout d’abord d’espaces restés à l’état naturel entre Vaux et les grandes zones sportives.

Les espaces naturels en direction de Vaux

Ces espaces naturels, situés sur la Rive Gauche, s’étendent sur plusieurs hectares et accueillent le stade de l’Abbé Deschamps, le stade nautique et le stade Auxerrois. Juste au nord de cet ensemble se situe le parc de l’arbre sec, parc urbain très fréquenté par les auxerrois. Face à ces ensembles sportifs, sur la Rive Droite, l’IUT d’Auxerre et Auxerrexpo s’étendent le long d’un espace naturel aménagé pour la promenade. Entre ces deux zones et le site qui nous préoccupe, une coupure urbaine vient interrompre la continuité des promenades sur les chemins de halage.

Côté Rive Gauche, la présence des silos du Batardeau crée la rupture. Côté Rive Droite, l’îlot de l’école de musique et le manque d’aménagement de la rue de l’île aux plaisirs interrompent également le chemin de halage.


Le square Roscoff

Sur le site des quais de l’Yonne lui même, le traitement des espaces verts eux-mêmes ne confère pas à ces espaces un qualLe square Roscoff de la rive droiteité urbaine palpable à l’exception du square de Roscoff qui a fait l’objet d’un soin particulier sans que ces efforts ne soient étendus sur le reste du site. En effet, la pelouse située au sud de ce square, si elle permet le déroulement d’évènements festifs ponctuels, reste un espace relativement délaissé à l’usage des chiens du quartier une grande partie du temps.

Les platanes

Côté Rive Gauche, les espaces verts sont limités à la simple présence de talus enherbés difficiles à entretenir et qui n’apportent pas grand chLes platanes de la rive gaucheose à la qualité du site si ce n’est une petite touche de verdure. Par contre, les arbres d’alignement, les platanes et plus au nord les tilleuls forment un écran végétal extrêmement présent du printemps à l’automne créant ainsi un socle végétal à l’ensemble patrimonial qui forme ce panorama si cher aux auxerrois. En hiver, alors que les feuilles sont tombées, on devine à travers le filtre des branchages un décor urbain fort intéressant qui mériterait sans doute d’être découvert et mis en valeur à l’occasion du projet d’aménagement. 

Les Iles du Moulin du Président

Plus au nord de notre périmètre d’étude, la Rive Gauche ne présente plus d’espaces verts particulièrement intéressants jusqu’à la sortie Nord d’Auxerre par la rivière. En effet, tout le long de la Maladière nous trouvons surtout des friches industrielles et encore plus au nord la zone d’activités des Pieds de Rats vient jusqu’au bord de l’eau.

A l’inverse, Rive Droite, au nord du pont de la Tournelle, nous trouvons l’Ocrerie et ses abords revenus à un état presque « sauvage » puis, un peu plus au Nord les îles du Moulin du Président acquises récemment par la ville d’Auxerre. Enfin, encore plus au nord et après être passé sous le pont du contournement nord d’Auxerre, quelques espaces naturels en bordure de l’Yonne le long de la zone d’activités de la Plaine des Isles.

On voit bien là la richesse des espaces naturels tout au long du parcours de l’Yonne à travers le territoire auxerrois et le potentiel de ces lieux sans doute pas suffisamment mis en valeur aujourd’hui.

Le périmètre du projet des quais (vue aérienne)